Accueil / Uncategorized / La ville de Casablanca, capitale économique

La ville de Casablanca, capitale économique

la ville de Casablanca
Casablanca ville

 

La ville de Casablanca est une ville ouverte, active, dynamique mais surtout prometteuse en terme de business ! D’ailleurs, la majorité de ses visiteurs n’y vont qu’avec une seule idée en tête : faire des affaires !

La ville de Casablanca est la plus grande ville du Maroc. Appelée «dar beyda» en marocain dialectal, littéralement « maison blanche », la ville de Casablanca représente la capitale économique du pays. Première ville du Maghreb, elle est située sur la côte Atlantique à environ 90 km au sud de la capitale administrative du pays, Rabat.

 

Géographie /Démographie

Casablanca, en bordure de mer
Casablanca, en bordure de mer

La ville de Casablanca est localisée sur la plaine de la Chawiya, région étant historiquement la principale région agricole du Maroc, et comptant toujours de nos jours comme étant l’un des principaux pôles de l’activité agricole du pays. Sa position sur la côte atlantique lui permet l’accès aux ressources maritimes (principalement relatives à la pêche). La ville avoisinante « Bouskoura » dispose d’une étendue forestière se composant principalement d’Eucalyptus, de Pins et de Palmiers.

Elle appartient à la région du Grand Casablanca qui, sur 1 615 km², regroupe également les villes de Mohammedia (120 000 hab.), Ain Harrouda, les deux provinces Mediouna et Nouasser et compte environ 5,6 millions d’habitants en 2005. Ces habitants sont appelés Casablancais ou Casablancaise.

Cette croissance remarquable est due à une énorme concentration d’activités qui a fait de la ville de Casablanca, la métropole économique du Maroc, éclipsant l’ancienne capitale économique, Fès. Elle regroupe huit préfectures d’arrondissements : Aïn Chock, Aïn Sebaâ – Hay Mohammadi, Casablanca – Anfa, Ben M’Sick, Sidi Bernoussi, Al Fida-Mers Sultan, Hay Hassani, Moulay Rachid.

 

Tourisme à Casa

La ville de Casablanca est la troisième ville touristique du Maroc et on y vient surtout pour les affaires. Bien que la capitale économique n’ait pas la même vocation que ses consœurs (Marrakech, Agadir), la ville ambitionne de prolonger la durée de séjour de ses visiteurs qui n’excède pas deux jours en moyenne. C’est dans ce but que le Conseil régional du tourisme a lancé des plans spécifiques pour mettre en place les infrastructures adéquates.

Carrefour aérien, Casablanca est à 3 heures de vol en moyenne de l’Europe et accueille une multitude de compagnies aériennes, d’agences de voyage et de location de voitures. Avec son port et la future entrée en activité de sa marina, la ville de Casablanca sera ainsi le premier port croisiériste du royaume.

 

Climat

La ville de Casablanca possède un climat méditerranéen à forte tendance océanique qui est particulièrement agréable. Sa localisation en bordure d’Océan Atlantique lui confère des hivers doux et relativement humides, ainsi que des étés modérément chauds mais sans précipitations. La température moyenne annuelle y est de 18,88 °C, et le cumul annuel des précipitations s’élève à 426,1 mm.

Pendant l’hiver, le gel est quasiment absent : la température la plus basse jamais enregistrée est de -2,7 °C. L’été, les températures sont généralement agréables lorsque le vent souffle de la mer. En revanche, lors des épisodes de vent de terre, la ville peut enregistrer des températures caniculaires pendant quelques jours. Enfin, la ville enregistre de forts écarts de températures que l’on peut observer en été entre les quartiers de bord de mer (tempérés par l’océan), et les quartiers périphériques, plus chauds car moins exposés aux brises marines.

 

Atouts

La ville de Casablanca, premier pôle industriel du pays avec plus d’un tiers des établissements industriels du pays, concentre 55 % des unités productives, et près de 60 % de la main-d’œuvre industrielle. La ville de Casablanca réalise 50 % de la valeur ajoutée du Maroc, et attire 48 % des investissements. À elle seule, elle emploie 39 % de la population active du Maroc, représente 35 % de la consommation électrique nationale et absorbe 1,231 million de tonnes de ciment. Tandis que les ports de Casablanca et Mohammédia assurent 55 % des échanges extérieurs. Son aéroport sert 51 % des passagers.

Forte de ce dynamisme, la région présente un attrait indéniable pour les investisseurs, ainsi que pour les jeunes à la recherche d’un cadre de vie confortable et moderne.

Première place financière du Royaume du Maghreb, elle concentre 30 % du réseau bancaire et la totalité des sièges des banques et assurances du Maroc ; elle est également le siège de nombreuses entreprises nationales et internationales ainsi que de multinationales.

La ville de Casablanca constitue un centre urbain par excellence avec plus de 5 millions d’habitants. Elle génère à elle seule 25% du PIB national. Il s’agit d’une des plus grandes métropoles du continent.

La ville de Casablanca est également desservie par l’aéroport le plus important du Maghreb, l’aéroport Mohammed V, situé à près de 25 km au sud de la ville. Avec ses 4 terminaux d’une capacité de 35 millions de passagers, l’aéroport est desservi par 55 compagnies aériennes et relié à 180 destinations internationales. L’aéroport dispose également de 4 terminaux frets d’une capacité de 300 000 tonnes par an. En plus de cet aéroport, la région du Grand Casablanca compte également l’aéroport Casablanca – Tit Mellil, qui traite surtout des vols privés et régionaux.

 

Transport

Bus

La ville de Casablanca est desservie par 75 lignes de bus sur le Grand Casablanca, soit plus de 1200 véhicules, exploitées par la société de transport urbain de Casablanca « Mdina bus». Le prix de transport est fixé à 4dhs en ville et 6dhs pour les lignes qui relient entre la ville de Casablanca et ses périphériques.

Taxis

Les taxis de Casablanca sont un moyen de transport collectif à l’intérieur de l’agglomération de la ville de Casablanca. Le parc de taxis comprend près de 15 000 véhicules au total, qui transportent près de 1,2 million de personnes par jour.

Les « petits taxis », appelés aussi les « taxis rouges », pour des déplacements à l’intérieur du périmètre urbain, acceptent trois passagers à la fois. Ces taxis circulent en permanence, de jour comme de nuit, et forment une grande partie de l’ensemble du trafic casablancais. Munis d’un compteur, le prix minimal d’un déplacement est de 7 Dhs.

Les  « grands taxis », appelés aussi « taxis blancs », circulent sur des lignes fixes reliant très souvent le centre ville aux zones périphériques. Il s’agit généralement de vieilles Mercedes de plus de 30 ans, de couleur blanche ou vert-pistache, qui acceptent, selon les trajets, soit obligatoirement 6 passagers avant chaque départ, en plus du chauffeur

Tramway

Le tramway de Casablanca est un projet de transport en commun en site propre devant desservir les artères les plus importantes de la ville de Casablanca. Pour l’instant, les travaux de construction des lignes et de placement de voies ferrées sont en cours. L’inauguration du projet est prévue en décembre 2012.

 

Voici le portail de la ville de Casablanca :

http://www.casablanca.ma/index/

A propos Sophie

Passionnée par le Maroc, je vous passe en revue les soins orientaux, la décoration artisanale marocaine et aussi les endroit à ne surtout pas rater si vous devez voyager au Maroc. Je gère également une boutique en ligne d'huile d'argan et de soins à base de cette huile : www.tanargan.com

Voir aussi

Porte en égypte

L’hospitalité égyptienne

  De souvenirs en histoires partagées, le temps semble s’être arrêté. Les tables sont dressées, …

One comment

  1. Bonjour à tous ceux qui connaissent CASABLANCA,

    Il y a 58 ans je suis venu travailler à Casablanca au temps du protectorat et y suis resté jusqu’en 1959. Je m’y suis toujours trouvé comme chez moi, dans une très bonne ambiance. J’y suis revenu en 2008 pour un mois de vacances ce qui m’a fait regretter d’en être parti. J’ai 80 ans et mes meilleurs souvenirs sont de CASABLANCA. Vive le Maroc et les Marocains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *